Quelques écrits au service des professionnels...

 

Présentation de TETRA VOX, organisme de conseil et formation sur la région lyonnaise

 

 

 

Article de presse : De Saint-Martin au campus de l'IDRAC à Lyon...


Qu’est-ce qui peut bien convaincre de jeunes bacheliers antillais à parcourir des milliers de kilomètres pour poursuivre leurs études supérieures en métropole ? Quel moteur les anime, quels rêves les accompagnent ? 

 

Pour trouver des éléments de réponse, nous sommes allés à la rencontre d’un groupe d’étudiants originaires de Saint-Martin, la « friendly island » des petites Antilles. A peine leur bac en poche, ces jeunes gens ont eu le courage de quitter leur île et leurs proches, de traverser l’Atlantique, et fait le pari d’intégrer l’école supérieure de commerce IDRAC à Lyon, sous l’impulsion initiée en 2011 par la rencontre de deux hommes. De l’entente entre Ricardo Bethel, natif de l’île et actuellement en 5ème année de Marketing et Gestion des Entreprises à l’IDRAC-Lyon, et Sébastien Arcos, Directeur national du programme Bachelor IDRAC, est ainsi né le projet d’offrir aux jeunes saint-martinois l’opportunité de postuler à une formation Bac+3 certifiée niveau II et sanctionnée par un diplôme de « Responsable du Marketing et du Développement Commercial » visé par l’Etat. Pour rendre cela possible, ils ont convaincu l’IDRAC de délocaliser pour la première fois le concours d’admission au programme Bachelor à Saint-Martin.

 

Les jeunes gens que nous avons interrogés font partie de cette première vague de bacheliers reçus en 2011. Alors, comment ces étudiants saint-martinois ont-ils vécu cette aventure universitaire en métropole, au sein du campus de l’IDRAC ? Nous avons souhaité leur donner la parole afin de recueillir leurs impressions et leur retour d’expérience à l’issue de cette première année. Ils ont répondu en toute simplicité à nos questions sur leurs motivations, les difficultés rencontrées lors de la transition, leur intégration au sein d’un nouveau milieu de vie, leur scolarité à l’IDRAC, et leurs projets pour la suite.

 

 

Interrogés sur leur désir d’intégrer le Bachelor IDRAC à Lyon, ils nous font part de leur intérêt commun pour les domaines du marketing, du management, de la communication. Plusieurs sont d’ailleurs issus d’une filière STG (Sciences et Technologie de la Gestion). La délocalisation à Saint-Martin du concours d’admission au Bachelor IDRAC, initiée l’année dernière, a été selon eux l’opportunité d’intégrer une école supérieure de commerce « réputée et bénéficiant d’une bonne ambiance », d’après les mots d’une étudiante. Tous expriment d’ailleurs leur joie et leur fierté d’avoir réussi le concours d’entrée. 

 

Les objectifs qu’ils se sont fixés en début d’année reflètent les aspirations d’une nouvelle génération consciente des réalités du monde professionnel : quand l’une évoque son désir de « donner le meilleur [d’elle-même] et vivre une expérience remarquable », une autre exprime le souhait d’obtenir un diplôme de valeur et « voir de nombreuses portes s’ouvrir devant [elle] ».  

 


Même si la transition entre Saint-Martin et la métropole a nécessité un réel temps d’adaptation, le mal du pays, l’éloignement d’avec les proches, les rigueurs d’un climat continental méconnu et le rythme de vie intense de la cité lyonnaise se sont révélés à terme des challenges conséquents, mais pas insurmontables pour autant ! Solidaires les uns des autres, portés par un but commun, les étudiants reconnaissent par ailleurs que l’implication de l’école de commerce à leurs côtés a nettement facilité cette transition : ils témoignent ainsi unanimement du soutien actif de leurs directeurs pédagogiques, Mrs Arcos et Lacheret, jugés « très à l’écoute ». 

 

Toujours selon eux, cet engagement de l’IDRAC a trouvé sa plus belle expression fin octobre 2011, en proche banlieue lyonnaise, lorsqu’à son initiative, une semaine a été consacrée à Saint-Martin, célébrant sa culture, son patrimoine naturel et sa gastronomie. L’un des jeunes gens nous a ainsi confié : « J’ai accueilli cette initiative avec cœur et fierté, car j’ai pu présenter mon île à ceux qui ne la connaissaient pas. Je me suis senti là-bas, tout en repensant aux bons moments passés. » 

 

Plusieurs partenaires saint-martinois ont été conviés pour l’occasion, et l’implication des étudiants à faire découvrir « les merveilles de [leur] île » lors d’un week-end festif a renforcé leur esprit d’équipe et leur partenariat avec l’encadrement de l’IDRAC, comme le résume l’une d’entre eux : « J’étais fière de voir que l’équipe de l’IDRAC ait consacré de l’importance à mon île […] ».   

 

 

C’est donc sur ces bases de partage mutuel que se sont effectuées la rentrée scolaire et l’intégration de ces jeunes Saint-Martinois à leur promotion du Bachelor. Après des premiers jours vécus « entre soi », les étudiants ont pu rapidement trouver leurs marques, notamment lors d’activités organisées au sein du campus, un séjour d’intégration fédérateur, suivi d’un voyage en Allemagne.   

 

Ils soulignent d’une même voix le bon accueil réservé par leurs camarades, et se félicitent de l’attitude de l’encadrement du programme : « Ils ont été à notre écoute et nous ont toujours donné des conseils et des explications si on en avait besoin ».  

 

Plusieurs reconnaissent d’ailleurs l’intérêt marqué à leur égard des autres Idraciens, comme nous le confie l’une d’eux : « la plupart de mes camarades de classe étaient gentils, et très attirés par les Saint-martinois ». Il est vrai que les particularités saint-martinoises : multiculturalisme, bilinguisme et ouverture sur les  autres, sont des atouts appréciés en métropole, et plus spécifiquement au sein d’une école de commerce ! 

 

Une autre étudiante résume ainsi son expérience d’intégration : « Je me sens aujourd’hui bien intégrée, je me considère comme une vraie Idracienne. »

 

 

Interrogés sur leur ressenti sur l’année écoulée, ils dressent un bilan positif. Tous évaluent favorablement la qualité des cours dispensés « bien expliqués », la compétence et l’attention des professeurs « toujours à [leur] écoute », la modernité des équipements à leur disposition, ainsi que l’ambiance générale sur le campus. Ils témoignent également de leurs acquis, tant dans les domaines étudiés que dans l’apprentissage de nouvelles méthodes de travail (organisation, autonomie), et  la gestion du relationnel.      

 

Plusieurs confirment enfin s’être bien acclimatés et apprécier leur vie sur Lyon,  comme l’exprime cette étudiante : « J’adore cette ville, les gens sont agréables, et c’est très facile pour se déplacer ». Une seule émet une réserve sur son intégration, qu’elle juge réelle mais encore fragile.

 


Cette première étape désormais franchie, ces jeunes gens nourrissent des projets légitimes pour les années à venir. Ils s’accordent tous à désirer poursuivre le programme Bachelor, et espèrent obtenir à terme le diplôme visé par l’Etat de « Responsable du  Marketing et du Développement Commercial ». Certains planifient déjà leur troisième année, avec l’opportunité de réaliser un stage à l’étranger (Etats-Unis) en accord avec les partenariats internationaux de l’IDRAC.

 

Plusieurs d’entre eux aspirent enfin à prolonger leurs études jusqu’au grade de master (commerce international, management, etc.), quand d’autres envisagent de se lancer rapidement dans le monde du travail et de l’entreprise. 

 

La détermination de ces étudiants à réussir trouve sa juste expression dans la déclaration de l’une d’entre eux : « Je suis ici pour un but, et rien ne pourra m’en empêcher ».

 

Pour l’heure, tous attendent les résultats de leurs derniers partiels, avant de goûter un repos bien mérité auprès de leurs familles à Saint-Martin !    

 

 

Nous leur laissons volontiers le mot de la fin, alors qu’ils concluent sur cette première année d’expérience estudiantine en s’adressant aux jeunes Saint-Martinois potentiellement désireux de suivre leurs traces :

 

Nathaïcha : « C’est un changement qui n’est pas toujours facile, mais quand on veut, on peut ! »

 

Joy : « Ne vous sous-estimez jamais, notre culture est précieuse et vous pouvez faire tout ce que vous voulez, il suffit de travailler. »

 

Giovanni : « C’est une bonne école, reconnue par l’état. Si on peut l’intégrer, vous le pouvez aussi. Devenez remarquable [devise de l’IDRAC, NDLR] ! »

 

Jessy : « C’est une chance à saisir pour des jeunes comme nous, c’est-à-dire issus d’une petite île, il faut donc en profiter au maximum. »

 

Nathalie : « Tout le monde a la chance de réussir à l’IDRAC. Cette école nous offre la chance de devenir « remarquable ». »

 

Anthony : « L’IDRAC est une bonne école de commerce, qui donne une opportunité à tout le monde, et où il y a une bonne ambiance et un bon encadrement scolaire. »

 

 

Article rédigé par M. Mélin, le 2 juillet 2012.

 

 

Extrait du contenu éditorial d'un site vitrine

d'un centre auditif franchisé Audition Conseil

 

 Extrait de la brochure explicative des statuts de la VAE, à destination des actifs désireux de faire reconnaître leur expérience professionnelle

 

Extraits de la brochure explicative des statuts du DIF (Droit Individuel à la formation), à destination des salariés et des entreprises 

Derniers billets proposés


Billets par catégories